Home‎ > ‎Resources‎ > ‎Rio+20 in the press‎ > ‎

Rio+20: les négociateurs se donnent cinq jours de plus vu l'ampleur des divergences

posted May 7, 2012, 2:50 AM by Natalene Poisson



NEW YORK - Les négociateurs qui préparent le Sommet sur le développement durable Rio+20 se sont donnés davantage de temps pour boucler leurs discussions en raison de divergences persistantes sur le projet de déclaration finale du sommet, a indiqué samedi l'ONU.

Une nouvelle séance de négociation de cinq jours a été ajoutée, du 29 mai au 2 juin à New York. Les négociateurs se retrouveront à Rio pour une dernière séance préparatoire le 13 juin avant le sommet prévu du 20 au 22 juin.

Les délégués se sont déclarés déçus et frustrés du manque de progrès dans les discussions, a indiqué l'ambassadeur sud-coréen Kim Sook, qui co-préside le Comité préparatoire.

Il a expliqué que les discussions allaient désormais être recentrées à partir d'un projet de texte resserré, préparé par les co-présidents du Comité.

Les négociateurs doivent démontrer clairement aux chefs d'Etat et de gouvernement que la négociation avance et qu'ils doivent être présents à Rio, a-t-il ajouté.

Pour le secrétaire général du sommet Sha Zukang, l'approche choisie jusqu'à présent a fait son temps car le projet de texte sous sa forme actuelle est encore trop long (une centaine de pages) et trop répétitif. Nous sommes très loin du document politique concentré que demandait l'Assemblée générale de l'ONU, a-t-il déploré. L'objectif devrait être d'arriver à Rio avec un texte prêt à 90 pour cent, a-t-il estimé.

Selon le communiqué de l'ONU, les points d'achoppement principaux restent l'économie verte, qui associerait développement économique, lutte contre la pauvreté et respect de l'environnement, et les nouveaux objectifs du développement durable, complémentaires des objectifs du Millénaire de 2000.

Les pays continuent de s'opposer sur ce qui devrait être inclus dans ces objectifs et même sur la manière dont ces objectifs devraient être définis, certains voulant qu'ils soient adoptés lors du sommet alors que d'autres envisagent Rio+20 comme un simple point de départ. Le niveau de contrainte des objectifs est aussi un point de désaccord.

Cette Conférence des Nations unies sur le Développement Durable à Rio regroupera une centaine de chefs d'Etat ou de gouvernement, 20 ans après le Sommet de la terre qui a changé la donne en matière de climat et de biodiversité.

Comments